Nerf sciatique coincé à cause dune position assise prolongée : que faire ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



La sciatique est une pathologie redoutée, car elle peut “condamner” une personne à rester au lit plusieurs jours durant. Elle peut même se prolonger de manière douloureuse durant plusieurs mois. Cependant, dans la plupart des cas, elle peut se guérir en à peine une semaine.

Nerf sciatique coincé à cause dune position assise prolongée : que faire ?

Douleur au nerf sciatique, pourquoi ?

La sciatique est entraînée par une irritation de la racine du nerf sciatique, à la sortie de la moelle épinière, entre deux disques intervertébraux situés dans le bas du dos (ce qui explique ensuite la localisation de la douleur).

Les douleurs suivent le trajet du nerf. Elles commencent au niveau du fessier, descendent vers la cuisse, et peuvent descendre jusqu’au pied dans certains cas. Pour une majorité de personnes, l’irritation du nerf est liée à une hernie discale.

Comment réagir durant les heures qui suivent l’apparition des symptômes ?

Vous devez voir le plus rapidement possible votre médecin traitant si la douleur est vive, et surtout, que vous n’avez pas eu d’antécédent. Celui-ci pourra jauger la gravité de la situation et mettra en place un traitement adapté. Dans certains cas exceptionnels, l’opération est même envisagée.

En général, le repos et les antidouleurs suffiront à vous guérir s’il s’agit d’une sciatique “modérée”. Si vous ne ressentez pas trop la douleur, vous pouvez tenter de vous allonger durant la journée. Enfin, dans les cas les plus graves, il faudra rester au lit et s’armer de patience.

Dans tous les cas, les antidouleurs sont indispensables. Le médecin vous prescrira en général du paracétamol, voir des antalgiques, plus puissants. N’hésitez pas à vous mettre debout dès que vous avez la possibilité de vous déplacer.

S’il est important de se reposer, comme dit précédemment, il ne faut pas non plus se reposer trop longtemps, car ce dernier a tendance à atrophier les muscles du dos, raidit la colonne vertébrale et nuit à la guérison.

Que faire lorsque les douleurs auront diminué ?

Quand vous constaterez au bout de plusieurs jours que les douleurs ont diminués, il faudra veiller à continuer à effectuer des massages et exercices adaptés afin de bien récupérer. Le but est d’assurer la décontraction totale des muscles. L’ostéopathie et la chiropratique sont aussi indiqués.

De nombreux chiropraticiens se servent de la méthode Cox, qui ne nécessitent pas systématiquement des manipulations. Ces mouvements précis de traction très lents et indolores permettent l’ouverture de la colonne lombaire et mobilisent le membre douloureux. Il existe également la technique Mc Kenzie, qui se révèle aussi efficace.

Le professionnel de santé montre des exercices dans le sens opposé à celui qui fait mal. Ils doivent être réalisés une à deux fois par jour. Enfin, le port d’une ceinture lombaire permet d’étirer la colonne lombaire. Elle peut être portée en journée si la personne est douloureuse ou pour effectuer des actions de la vie quotidienne, de manière préventive (bricoler, jardiner).


Lisez aussi:

Massage : comment masser le bas du dos ?

Point dans le dos: diaphragme bloqué ?